Au fondements du métier : le titrage de l'or.

L’or, soit il est pur (on dit « l’or fin »), soit il est allié, c’est-à-dire « mélangé ».

Mais qu’il soit « pur » ou « allié » on parle toujours « d’or ».

Le taux de "mélange" de l’or (on dit "le titrage") est exprimé en "carats". 

Mais ce qui fait la valeur de l’or, c’est son taux d’or pur. Donc, il faut bien faire attention de quoi l’on parle.

Enfin, il faut encore préciser que le mot « carats », en bijouterie, peut désigner tout autre chose que le titrage de l'or. Dans ce cas on parle de "carat métrique".


Soit le carat désigne le titrage de l’or.


Dans ce cas, le carat, comme on vient de le dire, exprime le taux d’or fin contenu dans l’alliage.

Il s’exprime en millième du poids de l’alliage avec 24 comme unité pour l’or pur selon la répartition suivante : 

- l’or « 9 carats » est composé de 375/1000 d’or fin,

- l’or « 14 carats » est composé de 585/1000 d’or fin,

- l’or « 18 carats » est composé de 750/1000 d’or fin.

- l’or « 24 carats » est composé de 1000/1000 d’or fin.


Soit le carat désigne le poids des pierres précieuses.


Dans ce cas, le "carat" est une unité de mesure de poids. C'est pourquoi on l'appelle "carat métrique".

Initialement, cette unité de mesure équivalait à un « caroube », graine dont le poids est toujours identique, soit le poids de 0.2345 gr.

L’unité de mesure du « carat » des pierres précieuses est donc d’environ 0.23 grammes pour un carat.

Autrement formulé, une pierre précieuse d’un carat pèse environ « un quart de gramme ».

Cette unité de mesure étant très faible, il faut une balance extrêmement précise pour l’utiliser.

En dessous de l’unité, on parle souvent en "dixième" ou plus souvent « centièmes de carats ».